La fille de Descartes était un robot

Descartes' "Wooden Daughter"

Noël Argonne (1634-1704), dit Natalis Argonensis, dit Bonaventure d’Argonne, dit Monsieur de Moncade, ou Alvare Sanchez de Moncade, dit encore de Vigneul-Marville, d’abord juriste, se fit Chartreux, sans dédaigner les lettres. Voltaire dit de lui qu’il était « le seul Chartreux qui ait cultivé la littérature », ce contre quoi les Chartreux se récrient.

Il publia un « Traité de la lecture des Pères de l’église » que Mabillon appréciait, aussi un « Discours sur le sel dans les ouvrages de l’esprit », des « Sentimens critiques sur Les Caractères de Monsieur de la Bruyère », considérés comme injustes par les partisans de La Bruyère, enfin des « Mélanges d’histoire et de littérature recueillis par Vigneul-Marville», en trois volumes.

Dans le deuxième volume de ces Mélanges, on trouve l’article repris ici in extenso.

« Sur ce que M. Baillet dans la Vie de Décartes a raporté, que ce Philosophe avait eu en Holande une fille nommée Francine, un Cartésien fort zélé m’a mandé, que cette Histoire était un conte fait à plaisir par les ennemis de Décartes, à l’occasion d’une machine Automate qu’il avait faite avec beaucoup d’industrie, pour prouver démonstrativement que les bêtes n’ont point d’ame, & que ce ne sont que des machines fort composées, qui se remuent à l’occasion des corps étrangers qui les frapent & leur communiquent une partie de leur mouvement. Ce Cartésien ajoûtait que M.Décartes aïant mis cette machine sur un Vaisseau, le Capitaine eut la curiosité d’ouvrir la caisse dans laquelle elle étoit enfermée ; & que surpris des mouvemens qu’il remarqua dans cette machine qui se remuoit comme si elle eût été animée, il la jetta dans la Mer, croïant que ce fût un Diable. »

La fille de Descartes était un automate.

Publiant cette histoire, Bonaventure d’Argonne anticipait sur la mode des automates. Il semble avoir été convaincu de vivre dans une grande période technologique. Dans les « Maximes et réflexions de Monsieur de Moncade », il écrivit ces lignes remarquables :

« On a trouvé en ce siècle (le XVIIème) les téléscopes, les microscopes et les trompettes parlantes pour augmenter notre vue et notre ouïe. Si l’on continue ainsi à augmenter nos sens, l’homme à la fin deviendra immense par machine ».

Un autre célèbre collectionneur de mélanges, Isaac d’Israëli, auteur des « Curiosities of literature », et père de Benjamin Disraëli, le futur premier Ministre de la Reine Victoria, fit connaître l’histoire telle quelle aux Anglais dans un article intitulé « The wooden daughter of Descartes » (La fille en bois de Descartes) qui parût d’abord dans le Lady’s Magazine de janvier 1795.

On amplifia l’histoire. Ne pouvant surmonter le chagrin causé par la mort de sa fille, Descartes avait construit la poupée mécanique qu’il appelait « ma Francine ». On se mit à parler des « deux filles de Descartes ». Il ne se séparait jamais de l’automate, l’emportait partout avec lui, d’où sa présence sur un bateau quelque part en mer du Nord. L’anecdote du capitaine effrayé précipitant l’automate à la mer semble avoir frappé durablement les esprits.

Dans « La rôtisserie de la Reine Pédauque », Anatole France n’hésita pas à broder sur le canevas de Benjamin d’Argonne : il mit du satin dans la caisse, et fit de l’automate une Salamandre, croyant tourner en dérision la mode des Sylphes.

Au XXIème siècle, les deux filles de Descartes ont rencontré un certain succès dans les universités américaines, dans des domaines d’étude variés : histoire littéraire, histoire des techniques, psychanalyse, études féministes, théorie des Cyborgs.

Les historiens classiques ont quasiment démontré que la fille de Descartes et Helena Jans, de son état vendeuse en librairie, était morte de la scarlatine.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s